DU CIDRE POUR LES ETOILES

Modérateur : Modérateurs

Notez cet album de 0 à 5

0 = et si on parlait d'autre chose ?
0
Aucun vote
1 = pas terrible
0
Aucun vote
2 = bof sans plus
4
15%
3 = un album qui se lit agréablement
13
48%
4 = très bon album
4
15%
5 = superbe album je lis et relis. Un des incontournables de la série.
6
22%
 
Nombre total de votes : 27

Avatar du membre
Pigling-Bland
Administrateur
Administrateur
Messages : 7760
Enregistré le : ven. 22 sept. 2006 19:00
citation : Prof Pigling
Localisation : 29000 Quimper
Contact :

DU CIDRE POUR LES ETOILES

Message par Pigling-Bland »

DU CIDRE POUR LES ETOILES par Jean-Claude Fournier
Editions Dupuis


Voici la couverture de l'édition originale de cet album publié en 1975 :

Image

Image

Si vous l'avez déjà lu vous pouvez le noter selon le barème suivant :

0 = et si on parlait d'autre chose ?
1 = pas terrible
2 = bof sans plus
3 = un album qui se lit agréablement
4 = très bon album
5 = superbe album je lis et relis. Un des incontournables de la série.
Membre de la team Gil Jourdan
Désolé madame, je ne peins plus que les natures mortes ! Qu'on vous assassine, et c'est chose faite !
Avatar du membre
DESPERA
Maître Spiroutiste
Maître Spiroutiste
Messages : 3829
Enregistré le : mar. 16 janv. 2007 19:28
Localisation : 13
Contact :

Re: DU CIDRE POUR LES ETOILES

Message par DESPERA »

J'aime profondémment cet album. Le style de dessin de Fournier est pour moi un de mes préféré.
J'aime l'idée d'extra-terrestre dans Spirou.
Avatar du membre
Gaston Lagaffe
Maître Spiroutiste
Maître Spiroutiste
Messages : 2311
Enregistré le : sam. 8 oct. 2005 14:02
citation : Fan de Fournier
Localisation : Gatineau (Québec)

Re: DU CIDRE POUR LES ETOILES

Message par Gaston Lagaffe »

Je trouve l'idée de départ pas mal, mais c'est mal executé. Le seul Fournier qui m'ennuit.
Vive Gil Jourdan !
ElEmperador1907
Spiroutiste Débordé
Spiroutiste Débordé
Messages : 144
Enregistré le : mar. 14 déc. 2010 14:59

Re: DU CIDRE POUR LES ETOILES

Message par ElEmperador1907 »

4
Mister B
Spiroutiste Dépravé
Spiroutiste Dépravé
Messages : 215
Enregistré le : mer. 22 juin 2011 12:53
Localisation : Rennes

Re: DU CIDRE POUR LES ETOILES

Message par Mister B »

Un des chef d'oeuvre de Fournier rempli de poésie et d'originalité !
5
Modifié en dernier par Mister B le sam. 19 nov. 2011 12:12, modifié 1 fois.
Avatar du membre
Maxibon
Administrateur
Administrateur
Messages : 1093
Enregistré le : mer. 27 juil. 2011 18:01
Localisation : Maine et Loire

Re: DU CIDRE POUR LES ETOILES

Message par Maxibon »

Très bon album, j'ai ici retrouvé toute la magie et la poésie de Fournier
- Cette quête a dû être terrifiante !
- Ça, ce n'était pas de la crotte de campagnol, comme on dit dans notre jargon d'aventuriers.
Avatar du membre
Pigling-Bland
Administrateur
Administrateur
Messages : 7760
Enregistré le : ven. 22 sept. 2006 19:00
citation : Prof Pigling
Localisation : 29000 Quimper
Contact :

Re: DU CIDRE POUR LES ETOILES

Message par Pigling-Bland »

Je viens de le relire, finalement c'est un album sympa, j'ai monté ma note d'1 point, et puis Fournier c'est vraiment déchaîné pour les longs monologues du Maire...
Membre de la team Gil Jourdan
Désolé madame, je ne peins plus que les natures mortes ! Qu'on vous assassine, et c'est chose faite !
Avatar du membre
Moulignac
Spiroutiste Passionné
Spiroutiste Passionné
Messages : 192
Enregistré le : dim. 26 sept. 2010 22:07
Localisation : entre Klow et Krollstadt

Re: DU CIDRE POUR LES ETOILES

Message par Moulignac »

Un album sympa oui même si l'histoire est un peu légère et m'a laissé sur ma faim.
Je mets 3.
Image
Avatar du membre
Fantasio magazine
Spiroutiste Dépravé
Spiroutiste Dépravé
Messages : 223
Enregistré le : jeu. 26 mai 2011 14:10

Re: DU CIDRE POUR LES ETOILES

Message par Fantasio magazine »

Un album comique qui se lit bien. Ça commence bien mais les ksoriens ne me sont vraiment pas sympathiques. Il volent le cidre et accusent ensuite les villageois de ce qui leur arrive. Ça me tombe un peu sur les nerfs. Des extra-terrestres dans Spirou, c'est une bonne idée, mais qui aurait pu être développée d'une meilleure façon selon moi. Un 3.
Avatar du membre
Maxibon
Administrateur
Administrateur
Messages : 1093
Enregistré le : mer. 27 juil. 2011 18:01
Localisation : Maine et Loire

Re: DU CIDRE POUR LES ETOILES

Message par Maxibon »

Rien à voir avec les notes mais, avez-vous remarqué le N de cinq dans 25??
il est à l'envers !!!!
- Cette quête a dû être terrifiante !
- Ça, ce n'était pas de la crotte de campagnol, comme on dit dans notre jargon d'aventuriers.
Avatar du membre
Zig Homard
Maître Spiroutiste
Maître Spiroutiste
Messages : 2253
Enregistré le : ven. 11 févr. 2011 14:35
citation : A.D.S. en avant !
Localisation : 72
Contact :

Re: DU CIDRE POUR LES ETOILES

Message par Zig Homard »

Pigling-Bland a écrit :Je viens de le relire, finalement c'est un album sympa, j'ai monté ma note d'1 point, et puis Fournier c'est vraiment déchaîné pour les longs monologues du Maire...
... J'approuve !... [heureusement, j'sais pas faire aussi long que le Maire...]
Λ - (Poly-censuré par l'un ou l'autre admin !!) " _ _ . . . ! " - Dissident, il va sans dire...
Avatar du membre
Jalias
Spiroutiste Détraqué
Spiroutiste Détraqué
Messages : 254
Enregistré le : lun. 12 mai 2014 13:05

Re: DU CIDRE POUR LES ETOILES

Message par Jalias »

bloubloublou
A pardon, mauvais sujet. Reprenons :
« du cidre Pacôme ! »

Parlons un peu (enfin, "un peu", façon de parler) de ce 26ème tome de Spirou, j'ai nommé « la Soupe aux choux »... euh non, « du cidre pour les étoiles », dont l'intrigue rappelle grandement le roman (ou le film ça dépend de votre culture) sorti en 1980 (ou 81 du coup, c'est selon). Tuons dans l’œuf toute polémique, Le Cidre... étant sorti en 1975, c'est bien René Fallet qui a tout piqué à Fournier et non l'inverse (ouf, Fournier est hors de cause). Plus sérieusement, il n'est pas surprenant de retrouver deux idées similaires sur des laps de temps cours, ça prouve juste que la thématique extraterrestre était dans l'air du temps. Je n'ai que des souvenirs épars de la Soupe aux Choux, j'ai jamais vraiment trouvé le film formidable (du coup ça ne m'a pas donné envie de lire le roman), et même s'il serait mieux de le revoir pour satisfaire mes envies de perfection et faire une critique de fou en mode comparatif... et bien, mon masochisme ne va pas aussi loin ! Néanmoins, dans ces souvenirs épars, il me semble que les deux œuvres ont tout de même le mêmes types de défauts dans la description des extraterrestres... mais nous y reviendrons.

Donc, c'est une intrigue 100% Champignacienne à laquelle on a droit... Enfin, en oubliant les extraterrestres bien sûr. Et l'armée. Et les chasseurs d'ovnis. En fait des Champignaciens, à part le maire et le fermier qui se fait envoyer sur Ksor II, on n'en voit pas des masses. Si, il y a bien Dupilon qui joue les cow-boy (bah quoi, c'est un garçon et il est sur une vache!). Et c'est peut être le premier problème, pour une intrigue censée faire monter la pression dans un petit village isolé, celui-ci est un peu ouvert aux quatre vents. Les barrages installés font parti du décor j'imagine.

Mais je m'égare un peu. Reprenons un fil logique si vous le voulez bien (de toute façon, avez vous vraiment le choix ?^^). Fournier cherche dans ce tome à faire une intrusion de la science-fiction dans l'univers de Spirou, et par ce biais (comme souvent avec la SF, qui sert de miroir à des thèmes très humains finalement) à nous parler de découverte d'un autre peuple, de la difficulté de vivre ensemble, de tolérance et de peindre en mille couleurs l'air du vent... Vous l'aurez compris, du Cidre pour les étoiles c'est Pocahontas sauf que ça chante pas (et avec des soucoupes volantes).

Pour la partie SF, Fournier a plutôt bien brossé son univers : les Ksoriens ont un design suffisamment alien (sans doute trop « choupi » cela dit, mais ça aussi nous y reviendrons) pour être crédibles (sans aucune doute bien plus que Jacques Villeret et son costume en latex jaune) : le coup des ultrasons est plutôt bien trouvé (ne nous posons pas la question du pourquoi ils parlent notre langue en ultrasons, chut!) ; tout comme l'appendice pectoral à la place de nez (même si foncièrement ça n'est pas très pratique, et surtout que du coup c'est très éloigné de la bouche). Les soucoupes volantes ont un design suffisamment personnel pour y adhérer. J'accepte le raccourci de voir des ksoriens suivre une cours de mycologie par Champignac, c'est un peu facile mais ça permet d'expliquer la présence de ksoriens à Champignac de façon plus crédible que « ils passaient là par hasard ».

Le côté village de campagne dans la tourmente aussi est réussi du reste. Si je trouve le tome un peu submergé de personnages, l'ambiance de campagne est bien retranscrite, avec ces attaques de cochons (attention, c'est fourbe un cochon!). Les réactions des Champignaciens aux coup de feux, l'inquiétude qui s'installe, tout ça c'est très bien mis en place. Quant au maire, fer de lance de la fronde champignacienne, il n'aura probablement jamais autant déblatérer que dans cet album (pire que moi qui critique un tome, c'est dire!). Les militaires et gendarmes sont finalement assez en retrait...

Bref, pour moi l'ambiance est bonne, rien à redire. Rien que pour cette ambiance spéciale, le tome vaut le coup. Mais bon, l'ambiance ça fait pas tout, il faut aussi une histoire, et des rebondissements. Et c'est là pour moi que ça coince. Et c'est ce qui fait que je n'adhère pas complètement au tome (alors que j'adore la SF!).

En effet, pour la première partie du tome je n'ai rien à redire : le but était d'installer l'atmosphère et les enjeux, cette partie repose essentiellement sur l'ambiance, et sur un événement spécifique, la tentative de vol du cidre par les ksoriens et les coups de feux du fermier. Tout ceci dans le but de préparer un conflit entre ksoriens et champignacien. Très bien, j'adhère. Mais la deuxième partie du tome (qui en gros démarre au vol de la soucoupe volante par les chasseurs d'ovnis) ; j'adhère beaucoup moins.

En premier lieu, l'intrigue s'éparpille complètement : je ne compte plus le nombre de fois où Spirou est rentré ou sorti du château, ni le nombre d'heures qu'il a passé sans dormir. De même les extraterrestres se baladent dans le village pour n'importe quels prétextes, tandis que les chasseurs d'extraterrestres préfèrent kidnapper juste une soucoupe volante pour après revenir chercher l'extraterrestre. Les rebondissements sont légions, un peu trop d'ailleurs.

Mais au niveau des extraterrestres, il y a en plus un problème : aller, je veux bien croire qu'ils soient devenus suffisamment accros au cidre pour aller courir le guilledou en piquer dans tout le village (Spirou lutte contre les ravages de l'alcool?), ou même qu'ils soient suffisamment naïfs pour n'avoir aucun sens de la propriété. Soit. Mais qu'ils soient ET naïfs au point de faire n'importe quoi sur une planète alien ET responsables au point d'empêcher à tout prix les humains (qu'ils ne jugent pas assez avancés hum) de mettre la main sur leur soucoupe ?? En gros, leur mentalité c'est « c'est-à-toi, tu m'prêtes ; c'est-à-moi, pas touche ! ».. oooooké. Mais surtout, alors qu'ils sont tout mimis tout choupis dans leur design, ils sont justes hyper aggressifs dans leur comportement les mecs, à canarder Spirou et Fantasio sans même savoir qui ils sont ! J'imagine que c'est pour mettre en pratique l'adage se méfier des apparences, mais là l'écart entre leur physique et leur comportement (dans la deuxième partie du tome), en plus de ne pas coller à leur comportement dans la première partie du tome, est beaucoup trop extrême !

Et ça m'amène à mon deuxième problème avec ce tome : je pense que Fournier s'est un peu perdu dans ses thématiques. Le changement drastique d'attitude des ksoriens est assez révélateur, Fournier avait besoin de mettre en place un conflit armé de grande ampleur, les ksoriens qui débarquent sur Terre dans la deuxième partie n'auront donc rien de commun dans leur mentalité avec les premiers ksoriens en stage. Qui plus est, vu qu'ils sont tous identiques, aucun moyen de s'attacher à un ksorien en particulier, à part Roz (le seul dont on connaît le nom) qui est blessé et dont l'utilité à l'intrigue passé ce postulat est toute limitée. Mais de l'autre côté, après un fermier à la gâchette facile, les champignaciens seront étonnamment passifs dans la seconde partie de l'histoire. Et pour cause, l'intrigue s'est resserrée sur les chasseurs d'extraterrestres.

Et là, je pense fondamentalement que c'est la vraie erreur du tome. Si tout le reste ne sont que des appréciations personnelles ; là, pour moi l'intrigue à un vrai problème. Fournier veut nous parler d'un conflit entre deux peuples de façon la moins manichéenne possible. Pour mener ce programme à bien, il ne fallait PAS ajouter de méchants à l'histoire. Enfin pas de vrais méchant impersonnel quoi. Le vol de la soucoupe volante/de l'extraterrestre/des deux mon capitaine aurait très bien pu être fait par des champignaciens en colère, dont on aurait compris les raisons sans les excuser pour autant. Mais surtout, ces méchants "chasseurs d'ovnis" sont extérieurs, ils ne viennent pas de Champignac. Hors l'intrigue c'est pas Ksoriens VS Terriens, mais Ksoriens VS Champignaciens. Ainsi, ces méchants pas beaux détournent complètement le propos de l'album et l'affadissent. Ils nous privent du conflit qui correspond au cœur de l'histoire par leur présence et leur action.

Certains me diront qu'il est difficile de tenir une histoire sans méchant. Je réponds pourquoi pas (et encore que). Néanmoins, si on prend l'exemple de Pocahontas, dont les thématiques sont assez similaires ; le méchant (Radcliff) fait parti d'un des peuples en conflit. Il permet d'orienter l'intrigue certes, mais sans la dénaturer (c'est pas parce que Radcliff est un sa...cripant que tous les anglais sont des sa...gouins). Qui plus est, ses motivations sont bien montrées dans le film, ce qui permet de s'attacher au personnage bien qu'il soit méchant. Ici, on a juste trois méchants très bêtes, qui ne font en plus qu'obéir aux ordres. Aux ordres de qui ? Aux ordres des nébuleuses « puissances étrangères » ! Ah là NON ! Ça va bien maintenant ! Les vilaines grandes puissances, c'est le truc nul de Nic et Cauvin merci bien ! Si ici ça passe (légèrement) mieux, c'est bien parce que c'est dit en feutré à la fin du tome. Et au risque de me répéter, ce coup des vilaines puissances étrangères porte un coup fatal à toutes les prétentions de tolérance de l'intrigue : ainsi les méchants et le danger sont bien EXTÉRIEURS, il faut donc s'en MÉFIER. Pour le message d'ouverture aux autres, on repassera.

Bref, le tome se perd complètement en route, pour finalement proposer une thématique un peu bâtarde ; et cherche à cacher cet état de fait en multipliant les rebondissements et les intrigues annexes (comme le briefing du maire, qui court sur une page).

Du cidre pour les étoiles est au final un tome qui, pour moi, ne tient pas ses promesses. Je suis conscient que beaucoup des problèmes que j'ai eu avec ce tome sont purement personnels et très subjectifs, néanmoins il me paraît très clair que l'intrigue s'est trop dispersée, voire a été dénaturée, en cours de route. Si on ajoute le fait qu'étrangement, ce tome n'est pas très drôle (pourtant, Fournier, quoi), j'ai plus le sentiment d'une occasion manquée. Pour la note, je vais positiver pour ces dessins hyper maîtrisés, le côté audacieux d'une telle intrigue ainsi que l'ambiance et la montée en pression de la première moitié de l'album (sans compter que même si la seconde partie de l'album me déçoit, ça n'est pas une torture à lire non plus hein!), ça sera donc un petit 3/5.
Répondre

Retourner vers « Evaluez les albums de Spirou et Fantasio »